Semaine de prière pour l'unité des chrétiens 2022 : "Nous voulons célébrer ensemble, être ensemble, et vous voir ensemble"

Par: Cécile Leca/ lpj.org - Publié le: January 24 Mon, 2022

Semaine de prière pour l'unité des chrétiens 2022 : "Nous voulons célébrer ensemble, être ensemble, et vous voir ensemble" Available in the following languages:

TERRE SAINTE - Lors de sa visite pastorale en Jordanie, Sa Béatitude Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, a parlé de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, qui s'est ouverte le 22 janvier et prendra fin le 30 janvier.

La Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, qui a été instaurée en 1908, s'est d'abord appelée "Octave pour l'unité des chrétiens". Elle a été rebaptisée "Semaine universelle de prière pour l'unité des chrétiens" en 1935, à l'initiative du Pr. Paul Couturiers, un prêtre français surnommé le "père de l'œcuménisme spirituel". Cette année, le thème de la Semaine de prière, choisi par le Conseil des Églises du Moyen-Orient, est "Nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l'adorer" (Matthieu 2:2).

Dans son discours sur cette Semaine de prière, le Patriarche Pizzaballa a souligné le désir des chrétiens de "vivre dans la paix, l'entente et les bonnes relations. En un mot : vivre ensemble". Selon lui, "la Terre Sainte et Jérusalem sont en définitive un carrefour d'œcuménisme, une réalité vécue dans la chair par nos fidèles, par nos familles chrétiennes, dont 90 % sont d'ailleurs des familles mixtes, catholiques et orthodoxes. Vivre ensemble nous "oblige" à nous confronter continuellement, chaque jour, les uns aux autres."

Le Patriarche a poursuivi en affirmant que les relations partagées entre les différentes confessions chrétiennes ne pouvaient être dépeintes uniquement par "les tensions au Saint-Sépulcre, diffusées de temps à autre à la télévision." Il a insisté sur le fait que cela ne reflétait pas "la réalité de l'œcuménisme en Terre Sainte, qui se nourrit du désir d'unité de la population chrétienne locale. [...] En tant que membre de cette Église", a-t-il ajouté, "je dois dire que nos fidèles expriment sincèrement ce plaidoyer. Partout où je vais, que ce soit dans les écoles, les églises, les paroisses, le message est le même : nous voulons célébrer ensemble, nous voulons être ensemble, nous voulons vous voir ensemble. [...] Les chrétiens d'ici veulent être ensemble, prier ensemble, et vivre comme une seule communauté."

Le Patriarche a également souligné les problèmes rencontrés par les chrétiens face à la rigidité de certaines institutions ecclésiastiques, et a insisté sur la nécessité pour ces dernières de "parler d'une seule voix, du point de vue politique et social, sur la situation en général. Cela s'est manifesté surtout ces dernières années, comme en témoigne une série de déclarations communes sur différents événements locaux. Et nous essayons de le faire presque toujours".

En conclusion, Mgr Pizzaballa a évoqué le Synode, qui s'est ouvert le 9 octobre 2021. "Un temps propice nous attend pour l'écoute, et c'est celui du parcours synodal". Le Patriarche a également annoncé qu'une lettre adressée à tous les responsables des Églises de Jérusalem serait bientôt publiée. L'objectif de cette lettre sera d'informer les personnes et les communautés sur le Synode mais aussi de les inviter à discuter et à exprimer leur opinion sur la synodalité.