Le diocèse de Jérusalem célèbre Notre Dame Reine de Palestine et de la Terre Sainte

DEIR RAFAT - Le dimanche 30 octobre 2022, environ 3 000 chrétiens étrangers et locaux issus de différentes paroisses de Terre Sainte se sont rendus au sanctuaire de la Vierge pour célébrer la fête de Notre Dame Reine de Palestine et de la Terre Sainte, patronne du diocèse. 

Dans le calendrier chrétien de Terre Sainte, le dernier dimanche d'octobre est un jour tout particulier. Il s'agit du jour où chacun, peu importe d'où, se rend à Deir Rafat afin de célébrer unis dans la prière la solennité instituée par l'ancien Patriarche Luigi Barlassina, qui a construit le sanctuaire comme lieu de prière pour les pèlerins en 1927. 

Sa Béatitude Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem a présidé la célébration, co-célébrée par de nombreux évêques, vicaires et curés de paroisse. Étaient notamment présents à ses côtés Mgr William Shomali, Vicaire général, Mgr Rafic Nahra, Vicaire patriarcal pour Israël, Mgr Adolfo Tito Yllana, Nonce apostolique en Terre Sainte, Mgr Yacoub Semaan, évêque syriaque catholique, et Mgr Boulos Marcuzzo, évêque émérite. Parmi la foule de fidèles qui ont assisté à la fête se trouvaient également des chevaliers et des dames de l'Ordre du Saint-Sépulcre ainsi que des chevaliers de l'Ordre de Malte. Les séminaristes de Beit Jala ont également participé à la messe et à la procession.

L'année dernière, la célébration a été marquée par l'ouverture, en Terre Sainte, du Synode voulu par le Pape François. Dans son homélie d'hier, le Patriarche a donc exhorté les fidèles à prêter une oreille attentive à la Parole de Dieu afin qu'elle se manifeste en eux, et a demandé à la Vierge son aide pour accomplir la mission synodale en Terre sainte. "Je prie donc pour que, sur notre chemin, nous apprenions de plus en plus à être des communautés synodales", a-t-il ainsi déclaré. "Ce qui ne signifie pas seulement agir ensemble, décider ensemble ou adopter un comportement plus démocratique, mais former des communautés où nous avons tous le sentiment de participer à la vie des autres."