Visites de S. B. Mgr Pizzaballa à Haïfa et Aïn Arik

Par: Florence Budry/lpj.org - Publié le: January 13 Thu, 2022

Visites de S. B. Mgr Pizzaballa à Haïfa et Aïn Arik Available in the following languages:

HAIFA / AIN ARIK - En ce début d’année, Sa Béatitude Mgr Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, multiplie les visites non seulement aux communautés religieuses, mais aussi aux paroisses du diocèse. Malgré l’absence totale des pèlerins, ces dernières ont pu célébrer les fêtes de Noël dans des conditions normales, contrairement à l’an dernier.

Ces visites sont l’occasion de manifester la solidarité diocésaine du Patriarcat latin ainsi qu’un encouragement à garder vivante l’Espérance dans les situations humaines et économiques très difficiles que beaucoup traversent. A chacune de ses visites, le Patriarche invite également toutes les personnes présentes à initier les démarches proposées pour le Synode ouvert, localement, le 30 octobre dernier au Sanctuaire de Deir Rafat.

Vendredi 7 janvier, accompagné par Mgr William Shomali, Vicaire général pour Jérusalem et la Palestine, Mgr Boulos Marcuzzo, Vicaire général émérite, ainsi que par le P. Davide Meli, chancelier du Patriarcat, et les PP. Aziz Halaweh et Elias Tabban, Mgr Pizzaballa s’est rendu chez les Carmélites cloitrées d’Haïfa, qui vivent douloureusement leur double mise à l’écart du monde en cette période de pandémie.

Ils sont ensuite allés féliciter le P. Johnny Abou Khalil pour sa nomination en tant que responsable du Centre pastoral Saint Charles Borromée d’Haïfa, une maison d’hôtes entourée d’un vaste et magnifique jardin, destinée à devenir également un centre de formation théologique pour les catéchistes et les laïcs en charge de la Jeunesse. S’étaient joints à la délégation patriarcale, le P. Rafic Nahra, nouveau vicaire patriarcal latin pour Israël et quelques prêtres des paroisses latines de la région : les PP. Abdo Abdo, Elis Kurzum, Nidhal Kanzua, Raed Abu-Sahlieh, ainsi que les PP. Kuprianos, Paco et Ramez Twal, vicaires paroissiaux. Tous ensemble, ils ont visité et béni la partie renouvelée de ce centre avant de partager un agapè fraternel de félicitations et de vœux avec d’autres amis et parents.  

Le lendemain, vendredi 8 janvier, le Patriarche s’est déplacé à Ain Arik pour présenter ses vœux et féliciter le P. Firas Abedrabbo, qui y exerce la fonction de vicaire paroissial depuis quelques mois et qui vient de s’y installer de manière permanente. Mgr Pizzaballa était accompagné par une délégation de prêtres du Patriarcat : les PP. Aziz Halaweh, Elias Tabban et Davide Meli, ainsi que par Mgr William Shomali et Mgr Boulos Marcuzzo.

La délégation a ensuite été reçue par la communauté monastique de la Petite Famille de l’Annonciation, une congrégation fondée par Giuseppe Dossetti, un juriste et homme politique italien devenu religieux en 1956. Composée de frères et de sœurs facilement reconnaissables à leur habit beige et brun, la communauté d’Ain Arik héberge le P. Firas au sein du presbytère réservé aux Frères, dans une petite partie récemment aménagée que le Patriarche a bénie.

Après un repas partagé au Centre paroissial de la Jeunesse chrétienne, une partie de la délégation patriarcale a rendu visite à la famille du P. Aziz Halaweh, tout en constatant le bon développement du petit village d’Ain Arik.

Dans l’après-midi, accompagnée par les PP. Manoel Musallam et Louis Hazboun, curé de Birzeit, et par quelques habitants chrétiens et musulmans de la région, une partie de la délégation patriarcale s’est rendue dans le village d’Aqraba, dans la région de Naplouse, très récemment endeuillé par un accident de la route qui a causé la mort de huit adolescents. Profitant des congés scolaires pour gagner de quoi aider leurs familles, ces jeunes âgés de 14 à 17 ans rentraient de leur journée de travail lorsque leur estafette, conduite par un chauffeur actuellement hospitalisé, a été percutée par un camion.

Une foule immense était venue entourer les familles si cruellement frappées, composée de chrétiens comme de musulmans, tous unis face à ce drame qui ne peut laisser personne indifférent. Le P. Manoel, le bien connu « Curé de Gaza », a pris la parole au nom du Patriarcat pour adresser ses condoléances aux familles. Très ému, il a rendu hommage aux témoignages de solidarité et d’affection venus de toute part, ils sont le signe que Dieu envoie pour manifester Sa tendresse et Sa présence à nos côtés en ces heures terribles.