Les rencontres du Centre Notre-Dame de la Paix : une journée particulière pour Aya

Publié le: November 21 Tue, 2017

Les rencontres du Centre Notre-Dame de la Paix : une journée particulière pour Aya Available in the following languages:

JORDANIE – À 15 ans, Aya perd sa jambe suite à un banal accident. Ce samedi au Centre Notre-Dame de la Paix va changer sa vie.

Avec son timide sourire, Aya semble être une adolescente jordanienne comme les autres. Un regard en biais suffit pourtant à remarquer l’absence de sa jambe gauche comme une offense faîte à l’insouciance de ses 15 ans. Aujourd’hui, la jeune fille victime d’un accident il y a trois ans va bénéficier d’une nouvelle prothèse à la jambe gauche. À l’origine, un banal fait divers qui n’aurait jamais laissé imaginer une telle situation : elle courrait dans la classe quand soudainement sa jambe heurte violemment une table…Un enchainement de petites blessures conduisent ensuite la jeune fille à contracter une tumeur impossible à résorber. Le diagnostic tombe : il faut l’amputer. Elle qui aimait se dépenser en jouant au foot ne pourra plus taper dans un ballon. Elle qui aimait courir doit s’habituer à avancer avec deux immenses béquilles pour gravir les marches de l’escalier de l’école jusqu’à la classe. Mais la jeune fille est tenace et déconcerte son entourage par la simplicité avec laquelle elle fait face aux évènements. Non, à part les marches de l’école à gravir, elle n’a rencontré aucun problème. Les élèves de sa classe ont d’ailleurs constitué un groupe sur facebook pour faciliter ses allées et venues car ses professeurs n’ont pas souhaité déplacer la classe au rez-de-chaussée.

De rendez-vous en rendez-vous, elle espère cette fameuse prothèse qui lui permettra de remarcher. Le problème reste le coût : après de vaines promesses, son assurance lui annonce que rien ne pourra être pris en charge financièrement. Un choc bien vite chassé par le coup de téléphone salvateur de l’ONG Handicap International qui lui parle du Centre Notre-Dame de la Paix. Cette nouvelle inespérée va changer sa vie.

Dans la petite salle de rééducation, Aya fait les cents pas munie de sa nouvelle compagne, cette jambe étonnamment droite, si étrange encore, qu’elle devra apprivoiser. Un pied devant l’autre… voilà si longtemps qu’elle n’avait pas fait ce mouvement. Désormais, elle pourra gravir ces fameux escaliers, doucement mais sans aide. Avec les nombreuses opérations liées à sa blessure, elle a presque deux années de lycée à rattraper et le programme est dense. Sa maman est émue mais Aya est elle-même est déjà trop occupée à s‘exercer à sa nouvelle façon de marcher. Elle ne pourra plus jouer au foot. Elle ne courra plus. Mais elle ira à l’Université poursuivre son rêve : devenir avocate. Et rien de l’arrêtera.

Claire Guigou