Vicariat de Jordanie : Cinq ans de soutien aux réfugiés irakiens

Par: Irénée Julien-Laferrière/ lpj.org - Publié le: June 06 Thu, 2019

JORDANIE – Depuis l’arrivée des chrétiens irakiens en Jordanie en 2014, le Patriarcat latin de Jérusalem s’emploie à améliorer leur quotidien. Le Gouvernement jordanien a accordé aux réfugiés iraquiens l’accès aux services publics de base tels que la santé et l’éducation, mais la capacité d’assistance du Gouvernement demeure très limitée. Grâce à la générosité des Chevaliers de l’Ordre du Saint Sépulcre, de Caritas Jordanie ainsi que du Vatican, il est possible de leur venir en aide dans de nombreux domaines, et de leur donner la chance de pouvoir continuer à pratiquer leur foi.

« Nous devons redonner espoir aux jeunes, aider les personnes âgées, être ouverts sur l’avenir, répandre l’amour. Sois pauvre parmi les pauvres. Nous devons inclure les exclus et prêcher la paix. » Pape François

En Jordanie, les réfugiés Iraquiens fuyant la guerre sont considérés comme des invités, un statut qui garantit qu’en pratique, ils sont en sécurité et respectés, mais qu’ils demeurent dans une « zone grise » légale. Néanmoins, en l’absence d’un statut juridique clair qui définirait et cadrerait leurs moyens de subsistance, et compte tenu de la situation économique précaire du pays, un grand nombre d’Iraquiens se trouvent dans une situation extrêmement difficile.

L’engagement de volontaires et de nombreuses familles jordaniennes qui ont souhaité exprimer leur solidarité, a permis la mise en place d’activités variées qui allègent les souffrances des familles de réfugiés.

Le Patriarcat latin de Jérusalem s’est engagé dans cet élan de générosité en finançant des logements et en leur donnant accès à des services généralement assurés par l’Etat. Le diocèse de Terre Sainte s’est en effet mis en branle pour permettre la scolarisation des enfants : frais de scolarité pour 1 100 élèves, les transports pour 745 élèves, les frais de livres et d’uniformes pour 1 100 élèves ou encore cours de formation à la vie pratique pour 450 élèves.

En outre, le Patriarcat latin de Jérusalem a logé les 220 familles iraquiennes qui vivaient dans des paroisses et fourni une aide humanitaire à quelque 11 235 familles iraquiennes déplacées, notamment en donnant de l’argent, de la nourriture, des vêtements, des abris, de l’eau, des médicaments, des frais hospitaliers, des transports…

Ce projet d’aide aux réfugiés lancé en 2014 a aussi pour but de donner aux réfugiés l’occasion de conserver leur identité chrétienne en ayant la possibilité d’aller à la messe, de suivre des retraites religieuses, de fêter Pâques et Noël ou encore d’assister à des concerts spirituels.

Pour Noël, le Patriarcat latin de Jérusalem se concentre chaque année sur l’organisation d’activités dans tous les centres d’hébergement afin de répandre la joie dans le cœur des familles de réfugiés, et spécialement de leurs enfants en distribuant des cadeaux.

Bien que la situation économique, social et politique des réfugiés soit très sensible, le soutien apporté par les Chevaliers de l’Ordre du Saint Sépulcre, la mobilisation des différentes ONG et l’investissement du Patriarcat latin de Jérusalem doit leur permettre de se tourner vers l’avenir avec plus de sérénité et leur apporter l’espoir d’un avenir meilleur dans la diaspora.