Les jeunes « Fleurs du désert » du Vicariat Saint-Jacques en retraite à Taizé

Par: Vicariat Saint-Jacques - Publié le: August 30 Thu, 2018

Les jeunes « Fleurs du désert » du Vicariat Saint-Jacques en retraite à Taizé Available in the following languages:

FRANCE – Du 5 au 15 août 2018, les 14-18 ans du groupe « Fleurs du Désert » se sont rendus en France pour vivre l’expérience de la prière et de la communion à Taizé, accompagnés de leur aumônier, le Père Piotr Zelasko, responsable de la communauté catholique hébréophone de Beer Sheva.

Le groupe des adolescents des « Perah Ha-Midbar » (Fleurs du désert), âgés de 14 à 18 ans, s’est rendu en France du 5 au 15 août 2018.

L’objectif principal de ce séjour était de passer une semaine à Taizé. Ce petit village de Bourgogne abrite une communauté chrétienne œcuménique fondée en 1940 par le frère Roger Schütz, protestant réformé. Les frères qui y vivent sont aujourd’hui plus d’une centaine, de traditions catholiques et protestantes, originaires d’une trentaine de pays à travers le monde.

Pendant l’été, la communauté de Taizé accueille des milliers de jeunes du monde entier. Les groupes viennent participer à un programme d’une semaine. Le groupe des Fleurs du Désert est arrivé à Taizé après un long voyage : l’avion de Tel-Aviv à Paris,  deux trains à Lyon puis à Macon et enfin un bus au départ de Macon pour atteindre le petit village situé en pleine campagne.

« Nous avons été accueillis par l’un des volontaires qui nous a expliqué les règles principales », raconte le père Piotr. « L’hébergement est simple et la nourriture commune mais la présence  de tous ces jeunes créent une atmosphère extraordinaire à Taizé ! Il y avait des gens qui chantaient, dansaient, jouaient et riaient partout.  Et il y avait aussi beaucoup de temps pour la prière. »

L’horaire-type d’une journée dans ces rencontres de jeunes fait alterner prières, temps de rencontre et repas : tout commence par la prière matinale, le petit-déjeuner, une introduction à la journée avec un frère de la communauté suivie d’une réflexion ou d’une discussion en petit groupe, la prière de midi, des réunions en petits groupes,  le goûter, des ateliers (facultatifs), le souper, la prière du soir et une réunion informelle à Oyak, un espace commun à Taizé.

«  Nous avons également été invités à une réunion spéciale avec Frère Emil, qui fait des séjours réguliers à Jérusalem, ajoute le père Piotr. Le temps passé à Taizé a permis à nos jeunes d’approfondir leur relation avec Dieu, d’apprendre et de pratiquer la prière personnelle et de rencontrer de jeunes chrétiens d’autres pays. »

Après une semaine à Taizé, le groupe s’est rendu à Paris où ils ont pu passer trois jours merveilleux. « Ce séjour à Paris a été rendu possible grâce au Père Jean-Marie Aubert qui nous accueillis dans sa paroisse située à proximité de Montparnasse et de nos deux amis Clotilde et Grégoire, que nous avons connus à Jérusalem, et qui nous ont aidés à nous diriger vers les plus beaux endroits de la capitale française. Un souvenir inoubliable », conclue le père Piotr.


« Les Fleurs du désert » sont les adolescents du Vicariat Saint-Jacques pour les catholiques hébréophones, il y actuellement deux groupes : les adolescents et les grands jeunes.