Père Jacques Hamel

arالعربية

Le  17ème dimanche A (2017AD)

Qu’avons-nous fait du trésor qu’est le Christ ?

(1 Rois (=3 R) 3, 5- 12 ; Rom 8, 28- 30 ; Mt 13, 44- 52)

(par P.P. Madros)

Salomon le Magnifique!

A ne pas confondre avec le sultan turc ottoman Soliman qui a fait construire le rempart de Jérusalem au XVI ème siècle.

Le fils de David demande à Dieu « un cœur intelligent  pour bien juger et distinguer le bien du mal ». Littéralement « lev chome’a’  לב שמע». Les Français contemporains diraient : « Un cœur à l’écoute ! » « Cœur » ici, comme le sudarabique « lubb », signifie aussi bien cœur que raison et intelligence. Que de fois des « chrétiens » sacrifient l’intelligence sur l’autel du « cœur » ! Le souverain prie le Seigneur pour « distinguer entre le bien et le mal».  Le verbe hébreu est « lehabin להבין », comprendre, voir la différence, ne pas tout mettre dans le même sac, ne pas dire « c’est kif kif ». Donc, l’ennemi de la sagesse, de l’intelligence, de la raison, du bon cœur, c’est le relativisme (dont Benoît XVI a constamment dénoncé la dictature !) Par conséquent, « l’opinion publique » à laquelle la femme ministre britannique « des égalités » voudrait plier « les grandes religions » (sous-entendu l’Eglise surtout catholique), c’est d’approuver les unions homosexuelles ainsi que d’autres infractions à la loi divine et humaine. La petite dame dit : « Rien à faire ! Il faut que l’Eglise cède ! C’est la voix du peuple !» Mais ce n’est pas la voix de Dieu ! Même Salomon ne serait pas d’accord : le bien est bien, le mal est mal, quoi qu’on dise et quoi qu’on diffuse !

La prédestination (Rom 8, 28- 30)

« Ceux que d’avance Dieu a discernés, il les a prédestinés… appelés, justifiés, glorifiés… ». A lire ce texte paulinien superficiellement, on a la fausse impression que Dieu fait tout, et les hommes « justes » ou « justifiés » rien ! Pire, que le comportement divin est arbitraire et partial : c’est dans le sens qu’il prédestine certains au bonheur ; et d’autres, implicitement, au malheur. Le Coran exprime explicitement cette idée de l’arbitraire divin auquel il ne faut pas demander d’explication : « Allah  fait égarer qui Il veut, et dirige dans le droit chemin qui Il veut» (Coran 14 : 4). Jésus répond magistralement à cette objection et met les points sur les « i » s : Les élus, « les bénis du Père » sont invités « à hériter le royaume préparé pour eux dès la création du monde ». Les méchants sont envoyés « au fer éternel, préparé pour Satan et ses anges », jamais pour les hommes ! Et le Juge suprême, le Christ, explique aux uns et aux autres : ce n’est pas à cause d’un décret divin irrévocable et inexplicable que vous allez, les uns au paradis, les autres en enfer, mais c’est à cause de ce que « vous avez fait » et ce que « vous n’avez pas fait » à l’un des plus petits !

Que signifie alors la « prédestination » divine ? Tout simplement la « prescience », la connaissance antérieure aux actes humains. Dieu sait d’avance ce que nous ferons avec notre liberté.

Le trésor : Jésus, l’Evangile,  l’Eglise, « la vie », et  « la civilisation de l’amour » (Mtt 13, 44- 52)

Quand on voit que plus de 70 jeunes filles allemandes (même mineures) ont fui leur pays et leurs familles pour rejoindre les combattants de « l’Etat islamique » en Syrie et en Iraq, que « le tiers des djihadistes français sont des femmes », et que « le 80 des djihadistes italiens sont des convertis », on se rend compte de la perte du grand trésor qu’est le Christ et l’Evangile ! Mais enfin, visiblement ces jeunes n’ont aucune idée de Jésus et du Nouveau Testament. Il a été facile d’empoisonner le peu de notions qu’ils avaient, dans cet « analphabétisme religieux » dû à l’école laïque anti-chrétienne, à une pastorale absente, et une catéchèse inexistante ! Pouvons-nous carrément ajouter que le bon sens laisse aussi beaucoup à désirer ? Quel idéal : « tuer et se faire tuer » (d’après le Coran 9 : 111) ? Epouser des combattants passibles de mort violente à chaque instant ! Ces jeunes « ont perdu la tête », « et le Tête, c’est le Christ ! »

Aucun prétexte ne vaut ! Aucune atténuante ne tient debout : ces pauvres ex-chrétiens ou post-chrétiens souffrent des conséquences de la perte du grand trésor, de la « perle de grand prix ». Un double mensonge, diffusé avec complicité par les mass médias, contribue à les conquérir : le premier consiste à présenter sous un jour reluisant les religions non chrétiennes, à coup de demi-vérités. Celles-ci constituent les plus grands mensonges. Le deuxième mensonge consiste à dénigrer l’Evangile, en l’accusant d’avoir été falsifié. Le lecteur aura noté la répétition intentionnelle du mot « mensonge », pour le mettre en relief et le dénoncer sans diplomatie. D’autre part, l’absence de l’apologétique laisse courir les objections, « les canards », l’armée des négativités, en laissant royalement tomber le commandement de saint Pierre, premier pape : « Soyez toujours prêts à défendre (oui défendre, grec apologhia απολογία) la raison de l’espérance qui habite vos cœurs » (1 P 3, 15).

Récemment, lors du premier anniversaire du martyre du P. Jacques Hamel, en la présence de leaders politiques français éminents, un évêque a eu le courage de défendre la vie des fléaux de l’avortement (critique indirecte du gouvernement français qui a « honoré » Simone Veil, protagoniste et héroïne de l’avortement, en l’enterrant dans le Panthéon) et de l’euthanasie. A La Salomon, l’évêque a bien spécifié que le bien est bien, et le mal est mal, quoi qu’on veuille nous faire croire, quoi qu’on essaie de nous intimider et faire pression sur nous ! Message aussi aux djihadistes, surtout ex-chrétiens : le Trésor c’est Jésus, « homme parfait », incarnation de Dieu, visage humain de Dieu, héros de la douceur, de la non-violence, de l’amour universel et inconditionnel, promoteur de la dignité de la femme et de son égalité avec l’homme, déjà dans le baptême et couronnement dans le mariage monogamique. Jésus, notre trésor, « a pris la forme d’un esclave » pour abolir l’esclavage ! Donc, pas de polygamie, pas de « prisonnières de guerre », esclaves sexuelles ! Et l’Evangile ! Quelle bonne nouvelle ! Quel Livre ! « Tendre l’autre joue… aimer ses ennemis… Même le Samaritain est devenu prochain… Dieu est amour ! »

Conclusion

Il est grand temps que nous redécouvrions le Christ et l’Evangile ! Vous allez dire : « Pas besoin de nous prêcher cela à nous : nous sommes convaincus ! » – Parfait ! Il nous faut alors annoncer l’Evangile, le crier, à tous et à toutes : aux incroyants, aux non-chrétiens, sans peur ni réserve. « Proclamez l’Evangile à toute créature », oui « toute » ! « Faites des disciples de toutes les nations », oui « toutes » !

Et la Parole de Dieu fera son chemin, dès qu’une « porte » sera ouverte « pour l’Evangile ». Et « notre esprit n’aura point de repos » (2 Cor 2, 12) quand nous continuerons à prier, à gémir, à pleurer : »Que ton Règne vienne ! »

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X