Après l’attentat tragique de Nice

La mort du corps et celle de l’âme
(Gn 18, 20-32; Col 2, 12-14; Lc 11, 1-13)
(Par P.P Madros)

Le peuple Français gémit encore sous le choc: au moins 84 morts, et la question qui déchire le cœur: pourquoi? Pourquoi des enfants?
La réponse se trouve dans la violence pseudo théocratique. Les chrétiens locaux du moyen et de l’extrême Orient ne s’étonnent de rien. Ils connaissent les textes coraniques, hélas trop nombreux, qui incitent à tuer les infidèles, à leur faire des embuscades, à terroriser les ennemis d’Allah et à les exécuter lentement et cruellement.

L’existence de ces textes, souvent dissimulés et édulcorés, suffit pour nourrir haine et violence. Voici quelques références qu’il est inutile et nuisible de nier: 5:33; 47: 3; 8: 60; 9: 5 et 29 et 111. Vous criez déjà: mais le Coran contient des textes bienveillants à l’égard des Chrétiens! Réponse: certes, mais ils remontent à la première phase, de la Mecque. Ils sont au nombre de 124 phrases malheureusement abrogées, annulées par « le verset du sabre », de la phase médinoise. Il suffit qu’un seul musulman pourvu d’une arme veuille appliquer un seul des versets violents, il entre dans le processus de l’attaque théocratique.

Leçon: sans haïr personne, les chrétiens doivent savoir absolument ce que les livres sacrés des autres disent de Jésus et de Ses adeptes. Les églises et les gouvernements doivent éduquer à la tolérance et à l’amour même des ennemis. Or, quand en France, on veut directement ou indirectement neutraliser l’école chrétienne surtout hors contrat, on détruit la civilisation de l’amour chrétien universel. Dans ce vide et cet analphabétisme religieux chrétien, la porte de l’athéisme d’un côté et de la pensée théocratique agressive islamique, de l’autre, s’installent rapidement et irrémédiablement.

Négocier avec Dieu jusqu’à l’importuner
Abraham dérange Dieu! L’ami audace use et abuse de la divine miséricorde. Sans timidité, il intercède pour les habitants de Sodome et Gomorrhe. Peine perdue : il n’y a même pas une poignée de justes!

Le péché de Sodome
Toujours avec respect pour les personnes et sans les juger, on se rappelle que les rapports homosexuels ne sont pas ouverts à la communication de la vie et ne bénéficient pas de la complémentarité, voulue par le Père Éternel et Mère Nature, entre les deux sexes (Catéchisme de l’Eglise Catholique). Le Nouveau Testament, contrairement à d’autres références religieuses non chrétiennes, ne condamne personne a mort.

La mort des âmes (Col. 2, 12-14)
La mort surtout violente des corps impressionne. Celles des âmes « par les transgressions » passe inaperçue. Pie XII avertissait :  » En perdant le sens de Dieu, on perd le sens du péché « , ou vice versa. Tout est permis! Ce qui constituait naguère un sujet d’embarras voire de honte est devenu objet de vantardise.

L’attentat de Nice : une atteinte aux valeurs… De l’Evangile!
À celles de la République, certes, de la démocratie, commencée en Grèce et couronnée en France! Mais les valeurs de liberté, égalité, fraternité, laïcité se trouvent dans le Nouveau Testament. Liberté : celle des enfants de Dieu qui crient plutôt « Père » que « Seigneur » (Luc 11, 1 s), liberté de celles et de ceux qui « connaissent la vérité » (Jn 8, 52) et la Vérité incarnée, Jésus Christ. Égalité de celles et de ceux qui, dans le baptême, « sont un en Christ »(Gal 3, 26 s) et qui sont « tous frères »(Mt 23). Saine laïcité qui « rend à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu », a la suite du Messie Sauveur « doux et humble de cœur » , non violent, dont « le royaume n’est pas de ce monde »(Jn 18, 36) et qui a refusé le sabre de l’agression (Mt 26, 52) acceptant l’épée de la légitime défense (Luc 22, 36).

Importunons le Seigneur: Père, jamais plus les attentats! Jamais plus les idéologies théocratiques violentes! Que Ton règne d’amour vienne!

Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X