arالعربية

La Pentecôte année A 2017 A.D.

Quadruple fête en Terre Sainte !

(Ac 2, 1- 11 ; 1 Cor 3- 13)

(par P.P. Madros)

« A Jérusalem, des (femmes et) des hommes pieux : de toute nation sous les cieux » (Ac 2, 5)

Cette année, Catholiques (Protestants) et Orthodoxes ont célébré ensemble Pâques et fêtent la Pentecôte ensemble.  En même temps, les Juifs, mercredi dernier, ont célébré leur Pentecôte, « Chevou’ot » שבועות, les « sept semaines » depuis leur Pâque. Les Musulmans jeûnent le ramadan. Etrangement, les trois fêtes partent d’une seule et même idée. Mais les différences ne sont pas moins substantielles.

Descente de la Loi, descente de l’Esprit Saint

Initialement fête de la moisson, la Pentecôte juive, dès le deuxième siècle avant Jésus-Christ (ou avant notre ère, si vous préférez, Jésus étant notre ère !), la fête commence à commémorer « la descente de la Loi sur le Mont Sinaï ». Equivalente plus-que-parfaite de la Pentecôte juive, la nôtre, moisson de Jésus, commémore la descente du Saint-Esprit sur la Vierge, les apôtres, les saintes femmes et les disciples, au Cénacle et la fondation de l’Eglise, royaume du Christ sur terre. Donc, chez les Juifs, « amour de la Loi » ; chez nous « Loi de l’amour », avec la révélation unique et définitive : « Dieu est amour » !

Nous pouvons déjà tirer les conclusions spirituelles : naissance de l’Eglise à Jérusalem et danger d’extinction de la chrétienté en Terre Sainte ; France « fille aînée de l’Eglise », et déchristianisation de la France et de l’Europe. L’Eglise au Moyen-Orient offre des martyrs tous les jours, et même l’Europe athée et incroyante voit tomber des dizaines de victimes par des « forcenés » à arrière-fond religieux, que dirigeants, apologistes musulmans et mass médias s’obstinent à nier.

Et le ramadan alors ? Rien à voir ?

Figurez-vous : il part de la même idée de la descente de la Loi : celle de « la descente du Coran » نزول القرآن. Mine de rien, Sh. Goitein nous explique que le concept du « jeûne en l’occasion de la descente des secondes tablettes de la Loi » a précisément été l’origine du ramadan : on jeûne en préparation ou en vénération de la descente de la « Parole de Dieu », « descendue » en ce mois. Quant à la manière de jeûner le ramadan, du lever du soleil jusqu’à son coucher, elle reprend celle du « Jour de l’expiation », le « Yom kippour »  יום כיפור

Contraste ou syndrome de Jérusalem

« Mère de toutes les églises », ville dont tous les peuples baptisés peuvent dire : « Nous sommes tous nés là ; en toi nos sources » (d’après le Psaume 87 (86), l’Eglise-mère de la ville sainte fait pitié. Tous ses chrétiens arabes ne dépassent pas les douze mille !

Certains chrétiens regardent superficiellement la situation politique et, surtout dans le monde protestant, voient en l’Israël moderne, « la réalisation des prophéties sur le retour du peuple hébreu » à sa terre ! Comme dirait La Fontaine : « J’en suis fort aise ! » Et le royaume du Christ ? Et la diffusion de l’Evangile ? Et le Christ qui « est venu aux siens et les siens ne l’ont pas accueilli », tout en savourant une souveraineté politique et militaire hébraïques sur Yerushalaim et le reste de Eretz Yisrael ? Ont-ils oublié, ces frères dans le Christ, que « son royaume n’est pas de ce monde » ?

D’autres, des Palestiniens et d’autres Arabes chrétiens, plus Arabes que chrétiens, quelque peu aveuglés par un patriotisme disproportionné, ne désirent, pour Jérusalem Est, que d’être « la capitale de l’Etat Palestinien ». Pourquoi pas ? Mais, il ne faut pas oublier de « chercher d’abord le royaume de Dieu », priant et pleurant pour que Jérusalem devienne, de nouveau, la « ville du grand Roi », dont le trône est la croix et le palais le tombeau vide, toujours dans le respect de la liberté de conscience, en proposant la foi (ce qui est interdit par loi depuis 1969) non en l’imposant !

Alors, pour cette fête de la Pentecôte, au-dessus des positions pro-arabes ou pro-juives, soyons pro-Jésus-Christ ! Lui non seulement est juste, impartial, aimant de tous et « aimant » attirant tous (Jn 12, 32). Il est le seul capable de donner la paix à cette ville et à cette terre, ainsi que dans tout le Moyen-Orient. Avec son double principe : « Rengaine ton glaive » (Mt 26, 52), et « Aimez vos ennemis » (Mt 6, 44), la guerre cessera ! Mais, cette « tranquillité de l’ordre » ne suffit pas, pour nous qui avons reçu la grâce de l’Evangile. Nous la demandons, nous la souhaitons pour « toutes les nations » (Mt 28, 19), « à partir de Jérusalem, de la Judée, de la Galilée, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 7 s).

Quelques déformations : le légalisme et le  « charitisme » !

Jésus avait bien stigmatisé le légalisme de beaucoup de scribes et de pharisiens, déchus de « l’amour de la Loi » au fanatisme et à la littéralité des préceptes, devenus autant de murailles et d’obstacles entre Juifs et Gentils (Eph 2, 14- 15). D’autre part, chez nous chrétiens, surtout catholiques, existe le danger de la déformation de la charité en un « amour suicidaire du prochain » : sous prétexte de l’amour de l’autre, céder notre foi et notre dignité ainsi que nos droits comme communauté chrétienne, enlever nos symboles chrétiens, supprimer nos fêtes, vendre nos églises. Rappelons le principe biblique « aimer son prochain comme soi-même ». Aimer les non-chrétiens, oui,  mais jamais trahir le Christ ou l’Evangile pour leur faire plaisir ! Pour une fois, ils auront bien raison de ne pas nous respecter !

La deuxième lecture d’aujourd’hui nous donne un exemple éloquent, souvent oublié d’ailleurs. Ecoutons l’apôtre qui ne tourne pas autour du pot : «Je vous le déclare : personne ne peut dire « Jésus est Seigneur » que par l’Esprit Saint ». Certains vont dire : « Ce n’est pas gentil pour les non chrétiens ! » D’autres s’empresseront de penser ou d’ajouter : « C’est pas politiquement correct ! » Mais apostoliquement si ! Evangéliquement si ! Les non-chrétiens qui ne reconnaissent pas la divinité du Christ ont tout notre respect, notre amour. Mais, leurs positions religieuses ne viennent pas de l’Esprit Saint. Saint Jean, lui, est encore moins tendre, moins conciliant, moins « composant » : il n’y a pas de compromis : « tout esprit (sans exception !) qui confesse Jésus-Christ venu dans la chair- est de Dieu » (1 Jn 4, 2). Oserons-nous, nous les curés, citer le verset suivant, ou bien aurons-nous peur de « manquer à la charité (dont saint Jean est pourtant l’un des plus grands champions) ou à l’esprit œcuménique ou de dialogue interreligieux : « Tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu » ?

Le Dr David Wood, pour illustrer cette charité mal ordonnée, esclave du « politiquement correct », a qualifié d’insensée la « seule préoccupation » de beaucoup d’Anglais après l’attentat de Manchester : « Comment combattre l’islamophobie », au lieu de prier pour les familles des victimes, pour l‘agresseur et ses complices, et au lieu de comprendre la motivation religieuse de son geste, qui tristement n’est pas isolé…

Conclusion

Prière de prier pour les « saints de Jérusalem ». Autrefois, saint Paul organisait des quêtes pour les fidèles de la ville sainte (2 Cor 8-9). Aujourd’hui encore, l’église-mère a besoin de vos ressources et de vos biens, elle où vous avez vos sources. Elle veut votre bien, « la vie en abondance » dans le Christ ! Elle crie à tous les peuples, surtout de tradition chrétienne : Jésus est la voie, la vérité et la vie, pas l’argent, pas le pouvoir, pas le plaisir, pas le bien-être. La croix porte au bonheur, ici-bas et dans l’au-delà, pas l’égoïsme, destructeur du couple, du mariage, de la famille, de la société, de la patrie  et du globe terrestre ! Comme disait saint Jean-Paul II (aucune comparaison avec « la nausée, le néant, l’absurde, « l’enfer-c’est-les-autres » de Jean-Paul Sartre !), l’Eglise est l’inauguration « de la civilisation de l’amour », avec le Christ comme fondateur et fondement, et les Dix Commandements, les Béatitudes et les conseils évangéliques comme forteresses.

Et que « le Seigneur nous bénisse de Jérusalem, tous les jours de notre vie » ! (cf Ps 128 (127), 5).

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X