priere ArticleJERUSALEM – Hier, mardi 12 mars 2013, les 115 cardinaux électeurs sont entrés en conclave au Vatican à 16h30 pour élire le nouveau pape. Au même moment – 17h30 heure locale – les Ordinaires catholiques de Terre Sainte  guidés par le Patriarche latin de Jérusalem, Sa Béatitude Mgr Fouad Twal se sont retrouvés  à la cathédrale du Patriarcat Grec Melkite Catholique à Jérusalem pour prier et invoquer l’Esprit Saint sur les cardinaux électeurs.

Depuis hier, les 115 cardinaux-électeurs sont entrés en conclave pour élire « sous la direction de l’Esprit Saint » un nouveau pape. L’événement est suivi par une foule de fidèles partout à travers la Terre Sainte où messes, adorations et veillées de prière ont été organisées pour accompagner spirituellement le conclave. Les Ordinaires catholiques de Terre Sainte ( tous rites catholiques confondus – latin, melkite, maronite, chaldéen…) réunis ces jours-ci en assemblée plénière avaient invité à Jérusalem chez les melkites, le clergé et les séminaristes diocésains, les membres des Instituts de vie consacrée ou de vie apostolique et leurs novices, les membres des mouvements ecclésiaux, les étudiants des Instituts bibliques ainsi que les laïcs à partager un moment de recueillement pour professer solennellement la foi catholique et pour invoquer le Saint-Esprit sur les cardinaux qui éliront le nouveau pape. Le Patriarche, Mgr Fouad Twal a convié avec l’Assemblée 14 archevêques et évêques de Pologne en pèlerinage à Jérusalem à ces vêpres solennelles durant lesquelles Sa Béatitude a exprimé que « la Terre Sainte voulait s’unir aux cardinaux et avec toute l’Eglise pour prier et intercéder pour le nouveau pape. » Parlant du défi de la Nouvelle Evangélisation pour l’Eglise actuelle et de l’impératif retour aux origines de la première communauté de Jérusalem, Mgr Fouad Twal a rappelé le rôle de l’Eglise-Mère de Jérusalem dans la vie de l’Eglise et sa prière « quels que soient les résultats du conclave ». Et d’ajouter, « la plupart des cardinaux sont venus au Patriarcat, nous savons que des liens d’amitié existent déjà avec le futur pape et qu’il nous soutiendra dans nos souffrances. »

Jérusalem se tourne vers Rome

Le même jour une messe au petit Cénacle a été présidée par le Père Custode, entouré de franciscains. Comme les apôtres se sont rassemblés avec Marie au Cénacle à la Pentecôte, les franciscains ont prié pour que les  cardinaux élisent le nouveau pape dans une attitude de disponibilité à l’Esprit Saint selon la volonté de Dieu. Dans son homélie, le Custode a souligné « qu’ici au Cénacle est né tout le peuple de Dieu dans son universalité comme Église Une et indivisible. Comme nous pouvons en faire l’expérience en voyant des pèlerins du monde entier venir prier à Jérusalem.  Et si toute la chrétienté se tourne vers Jérusalem, Jérusalem se tourne vers Rome car Jérusalem a besoin de Rome et de Pierre. »

D’autres messes et célébrations ont été organisées partout en Terre Sainte. Au Notre-Dame Center, la paroisse arabophone de Saint-Sauveur s’était aussi retrouvée pour un temps de prière et un partage de la Parole de Dieu. Les contemplatifs n’étaient  pas en reste. A Bethléem, les soeurs Adoratrices Perpétuelles du Très Saint Sacrement passent leurs nuits avec au cœur cette intention très particulière pour l’Eglise universelle. De fait, le cardinal Tarcisio Bertone, avait écrit lundi 25 février, dans un message aux monastères contemplatifs du monde entier que « le prochain conclave pourra s’appuyer, de façon spéciale, sur la pureté limpide de (leur) prière et de (leur) louange. »

Deuxième jour du conclave, le suspense continue

Après la première fumée noire hier soir, quatre scrutins sont prévus aujourd’hui. Deux sont organisés le matin et deux l’après-midi. Pour devenir pape, 77 voix sont requises sur 115. Il est donc possible que plusieurs votes soient nécessaires avant qu’enfin, on connaisse le nom du nouveau pape. Les bulletins utilisés par les cardinaux lors de ces différents votes sont brûlés à la fin de chaque journée, ce qui génère la célèbre fumée noire ou blanche qui symbolise, ou non, le choix des cardinaux et la fin du conclave.

Christophe Lafontaine

priere Album

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X