RAMALLAH – Au cours d’une rencontre avec les représentants des trois confessions chrétiennes du Saint-Sépulcre, le président Mahmoud Abbas a apporté une contribution personnelle à la restauration de l’Edicule.

Le financement de la restauration du tombeau provient principalement des catholiques, représentée par les Franciscains, des Grecs-orthodoxes et des dénominations arméniennes qui administrent le Saint-Sépulcre. La restauration, qui a commencé le 8 mai, a également été financée par Sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie à travers un « makruma » ou une donation royale.

Le lundi 17 octobre, le Président Mahmoud Abbas a reçu au siège présidentiel de l’autorité palestinienne, Sa Béatitude Théophile III, Patriarche grec-orthodoxe de Jérusalem, le père Francesco Patton, Custode de la Terre Sainte et Sa Béatitude Nourhan Manougian, patriarche arménien de Jérusalem.

« La basilique du Saint-Sépulcre est un symbole national et religieux pour le peuple palestinien » a affirmé le président Abbas. « Nous avons le devoir de prendre soin, de protéger et de contribuer à la restauration du Saint-Sépulcre. Ainsi, nous avons décidé d’offrir une contribution personnelle à la restauration en cours du tombeau du Christ.

M. Hanna Amireh, chef du Comité présidentiel sur des affaires religieuses, M. Ziad Bandak, conseiller du président Abbas sur les affaires chrétiennes et M. Issa Kassissieh, Ambassadeur palestinien auprès du Saint-Siège étaient également présents lors de cette rencontre.

Les travaux de restauration devraient être achevés avant la Semaine Sainte et Pâques, fêtes qui seront célébrés en même temps pour les Chrétiens catholiques et les Orthodoxes en avril 2017.

 

Saher Kawas avec Wafa News Agency
Photo : © Thaer Ghanayem

 

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X