AMMAN – Dimanche 18 décembre 2016, le roi Abdallah de Jordanie a invité différents représentants des Eglises chrétiennes au Palais Al Husseiniya, pour leur présenter ses vœux à l’occasion de Noël et du nouvel an. Mgr Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin a salué dans son discours le rôle essentiel du Royaume hachémite dans l’accueil des réfugiés syriens et irakiens.

Etaient invités pour la rencontre, le Patriarche grec-orthodoxe Théophile III, l’évêque évangélique luthérien Mounib Younan, l’archevêque de l’Eglise copte-orthodoxe Anba Antonios, et l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin Mgr Pierbattista Pizzaballa. Le prince héritier Hussein et le prince Ghazi, envoyé personnel du roi et conseiller religieux, assistaient également à la réunion.

Dans son discours, Sa Majesté le roi Abdallah a exprimé comment ce type de rencontre incarne les valeurs de tolérance et d’amour que sont appelés à partager les fidèles des différentes religions, les chrétiens constituant une partie intégrante du tissu social du Royaume. « Les musulmans et les chrétiens en Jordanie forment une seule famille, travaillant ensemble dans l’intérêt national du pays, vers la prospérité et le progrès » soulignait le roi. « Nous devons travailler ensemble pour protéger l’avenir des jeunes générations face aux différents défis auxquels nous sommes confrontés ».

Le roi Abdallah est revenu sur le rôle historique et religieux de la Jordanie, « gardienne des lieux saints de Jérusalem et protectrice de l’identité arabe de la ville ». Il s’est exprimé également au sujet de la crise syrienne, soulignant l’urgence absolue de la situation, et la « responsabilité internationale » à engager pour y remédier. Le roi n’a pas manqué d’évoquer la situation des chrétiens en Irak et la souffrance des Coptes, touchés par une attaque terroriste dans une église du Caire une semaine plus tôt.

S’exprimant tour à tour, les représentants chrétiens ont salué le modèle de stabilité et de coexistence religieuse offert par la Jordanie, ainsi que son rôle exemplaire dans l’accueil des réfugiés de la région.

« Dans un environnement politique très difficile, marqué par la dévastation de tout le Moyen-Orient, la Jordanie est une oasis de stabilité et de tranquillité. Tandis que la majorité des pays arabes connaissent une diminution du nombre de chrétiens, en Jordanie les chiffres restent les mêmes. Ceci aussi est un signe de stabilité » a noté dans son discours (version intégrale en anglais et italien), l’Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, Mgr Pierbattista Pizzaballa. Ce dernier a également salué les efforts de la Jordanie dans la lutte contre le terrorisme et la violence, « par le soutien apporté au développement et à la croissance au lieu du soutien apporté aux guerres et aux divisions (…), par le soutien des activités de réconciliation entre les peuples et les religions », par l’importance accordée à « l’éducation des jeunes générations pour que puisse éclore l’avenir ».

L’archevêque a par ailleurs remercié le roi pour sa généreuse contribution à la restauration du Saint-Sépulcre à Jérusalem.

Myriam Ambroselli

15419643_10154819075579049_3560074989451082503_o.jpg636176754234125392.jpg15493393_10154819074794049_4860057300638064550_o.jpg15578280_10154819076094049_4456442595202980135_o.jpgimage003.jpgimage006.jpg
image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X