arالعربية itItaliano enEnglish pt-ptPortuguês

Nous, Patriarches et Chefs des Églises de Jérusalem, nous nous unissons pour proclamer d’une seule voix la victoire triomphale de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ressuscité d’entre les morts. Le message de Pâques, qui a d’abord été annoncé à Jérusalem, et qui a fait écho à travers les siècles, résonne de nouveau à Jérusalem, la ville de la Résurrection.

Cette année, nous avons assisté à la restauration du Saint Edicule dans la Basilique du Saint-Sépulcre, deux siècles après la dernière rénovation, et près de cent ans après l’installation des poutres en acier qui assuraient son maintien. L’achèvement de ce travail difficile est le témoignage du soutien reçu des quatre coins du monde pour ce projet. Qu’ils soient ici remerciés pour leurs prières et leur aide.

La liturgie d’inauguration du Saint Edicule restauré a témoigné de notre esprit d’œcuménisme et a marqué la célébration de notre unité en Christ. Nous nous tenions ensemble, ne formant qu’un seul corps, une seule voix, autour du tombeau vide. Nous étions là en tant que Chrétiens unis pour offrir l’espérance, la persévérance et la détermination à transformer ce monde sous la bannière de Christ qui a vaincu le mal à travers sa Résurrection. L’histoire sacrée de Jérusalem, et en particulier du Saint-Sépulcre, est un rappel constant pour le monde entier que, dans ce lieu et à un moment donné, la Résurrection a été proclamée pour tous et pour tous les temps. La Résurrection inspire aux pierres vivantes, aux chrétiens locaux, cette ferme persévérance qui fait d’eux des témoins vivants de la Terre Sainte.

Telle est notre prière : que l’espérance établie par notre Seigneur ressuscité éclaire les leaders et les nations du monde entier. Qu’ils voient cette lumière et perçoivent de nouvelles opportunités pour travailler et œuvrer pour le bien commun et qu’ils reconnaissent que tous les êtres ont été créés égaux devant Dieu. Cette lumière du Christ conduit toute la famille humaine vers la justice, la réconciliation et la paix qu’il faut rechercher sans relâche. Elle nous engage à être unifiés et à vivre en harmonie les uns avec les autres. Le pouvoir et la résonance de la Résurrection pénètrent toute souffrance, injustice et aliénation, pour apporter l’espérance, la lumière et la vie à tous.

Par la Résurrection et le tombeau vide, nous devons nous rappeler que la douleur, la souffrance et la mort n’ont pas le dernier mot, mais que Dieu est bien Celui qui a le premier et le dernier mot. Rappelons-nous le message de l’ange au jour de Pâques, qui a défié les premiers disciples – hommes et femmes – « Pourquoi cherchez vous le Vivant parmi les morts ? [Jésus] n’est pas ici, Il est ressuscité « (Luc 24,5-6).

Le Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité. Alléluia !

(Pâques 2017)

+ Patriarche Théophile III, Patriarcat grec-orthodoxe

+ Patriarche Norhan Manougian, Patriarcat de l’Église apostolique arménienne orthodoxe

+ Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin

+ Père Francesco Patton, ofm, Custode de Terre Sainte

+ Mgr Anba Antonius, Patriarcat copte orthodoxe, Jérusalem

+ Mgr Swerios Malki Mourad, Patriarcat syrien orthodoxe

+ Mgr Aba Embakob, Patriarcat orthodoxe éthiopien

+ Mgr Joseph- Jules Zerey, Patriarcat melkite

+ Archevêque Mosa El -Hage, Exarchat maronite

+ Mgr Souheil Dawani, Eglise épiscopale de Jérusalem et du Moyen-Orient

+ Mgr Munib Younan, Eglise évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre Sainte

+ Mgr Pierre Malki, Exarchat syrien catholique

+ Mgr Georges Dankaye, Exarchat arménien catholique

Photo: ©Berthold Werner

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X