INVITATION –  Mardi 28 juin 2016, auront lieu à Saint Pierre en Gallicante à 18h00, les premières vêpres de la fête des saints apôtres Pierre et Paul, ainsi que la bénédiction d’une mosaïque complétant l’œuvre inachevée du Père Etienne Boubet.

Sur le mur ouest de l’église, il manquait un grand tableau au-dessus de Marie, Reine des martyrs. La phrase écrite fait allusion à la prophétie de Siméon, annonçant qu’un glaive lui transpercerait le cœur. Or toute la tradition voit la réalisation de cette prophétie au moment où Marie est au pied de la croix et qu’un soldat transperce le côté du Christ mort. Dans son programme iconographique, le Père Boubet devait avoir prévu une scène de la crucifixion avec Marie et Jean au pied de la croix.

DSCN4871Estimant qu’il fallait garder le même matériau de mosaïque, nous nous sommes adressés à l’atelier des mosaïstes de Jéricho qui ont déjà restauré chez nous la mosaïque de l’entrée de la crypte. Nous avons décidé que chacun des personnages, le Christ en croix, Marie et Jean, serait réalisé sur un support prévu pour la restauration de mosaïques, et fixé ensuite sur le mur existant.

La scène qui fait face présente le Christ comparaissant devant le sanhédrin ; il est revêtu de la tunique de grand-prêtre, et il lève les yeux vers la croix qui descend du ciel. De là est née l’idée de le représenter en croix comme grand-prêtre. Or, depuis la naissance du projet, le Pape François a décidé de célébrer un Jubilé de la Miséricorde, et il se trouve que le Père Rupnik a eu la même idée pour l’évangéliaire de la Miséricorde offert au Pape : La couverture de l’Evangéliaire offert au pape François, que l’assemblée contemple quand le diacre porte l’Evangile en procession représente le Christ crucifié grand prêtre, explique le P. Rupnik qui cite l’Epître aux Hébreux : une invitation à contempler la miséricorde « dans le sacerdoce du Christ » : « un grand prêtre miséricordieux ».

Cette œuvre fera mémoire du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, qui concerne tout particulièrement notre sanctuaire, puisqu’il rappelle le regard du Seigneur posé sur Pierre, regard de miséricorde et de pardon.

P.Jean Daniel Gullung, assomptionniste, recteur de Saint-Pierre en Gallicante.

[gview file= »http://fr.lpj.org/wp-content/uploads/2016/06/invitation-fete-28-juin-2016-francais.pdf »]

 

 

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X