JORDANIE – Le Mémorial de Moïse sur le mont Nebo rouvre au public. Les visiteurs pourront maintenant y revenir et admirer quelques-unes des plus belles mosaïques de Jordanie, ainsi que la basilique elle-même. L’ouverture officielle aura lieu sur deux jours, l’inauguration civile réservée aux officiels le 15 octobre 2016 et la cérémonie religieuse le 16 octobre, afin de faciliter l’afflux important de visiteurs attendus pour la réouverture de l’un des sanctuaires les plus importants et de l’un des sites archéologiques les plus visités en Jordanie et en Terre Sainte.

 

Communiqué de presse de la Custodie de Terre Sainte

REOUVERTURE DU MEMORIAL DE MOÏSE SUR LE MONT NEBO

Inauguration civile le 15 octobre – Cérémonie religieuse le 16 octobre

Concerts, visites guidées et activités culturelles pour célébrer l’événement

 

L’inauguration civile aura lieu le samedi 15 octobre tandis que la célébration religieuse se déroulera le dimanche 16 octobre. Sur ces deux jours, le Mémorial sera exclusivement ouvert pour ces événements. Les horaires d’ouverture habituels de la basilique pour les visiteurs reprendront le lundi 17 octobre.

L’entrée de la cérémonie le 15 octobre sera uniquement réservée aux dignitaires et aux invités, tandis que la célébration religieuse, le 16 octobre à 18 heures, sera ouverte à tous, dans la limite du nombre de places disponibles. La messe sera présidée par Son Eminence le Cardinal Leonardo Sandri, envoyé spécial du pape François et Préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales.

Le geste symbolique qui marquera l’inauguration du 15 octobre sera l’ouverture des portes de la basilique par le Custode de Terre Sainte, le père Francesco Patton et un haut représentant de l’Etat jordanien. Les discours inauguraux comprendront un message de Sa Sainteté le Pape François qui sera lu par Son Eminence le Cardinal Sandri. La cérémonie comprendra également des spectacles des chœurs de la fontaine de l’Amour et de l’orchestre dirigé par Tomeh Jbara. Le même chœur dirigera les chants lors de la messe solennelle le 16 octobre, au cours de laquelle Son Eminence bénira l’autel.

Pour marquer cet heureux événement, les frères franciscains de la Custodie de Terre Sainte, gardiens de l’église et du site archéologique, ont organisé une série d’événements musicaux et culturels. Le programme des célébrations sera ponctué d’un point d’orgue avec la messe de Noël dans la Basilique le 24 décembre à 22 h.

Le jour de la cérémonie religieuse, le dimanche 16 octobre à 9 h, il y aura un concert inaugural dans le cadre du Festival International d’orgue Terra Sancta organisé par la Custodie de Terre Sainte dans les églises du Moyen-Orient et du Levant mettant en vedette le nouvel orgue du Mont Nebo. Ce nouvel orgue du mont Nebo bien que petit, est l’œuvre du prestigieux artisan italien Nicola Puccini et semble être actuellement le seul orgue à tuyaux en Jordanie. L’installation de l’instrument et le concert ont été organisés en collaboration avec l’Ambassade d’Italie à Amman. L’orgue lui-même a été béni l’an dernier à Pise par Son Excellence Mgr Maroun Lahham, évêque auxiliaire et vicaire patriarcal pour la Jordanie. Le concert comprendra des spectacles du renommé Eugenio Maria Fagiani, célèbre organiste italien, soliste du chœur de la fontaine de l’Amour d’Amman, et du célèbre joueur d’oud Tareq Al-Jundi, accompagné par Nasser Salameh.

Vendredi 23 décembre à 18 heures, dans la basilique, vous serez en mesure d’entendre, dans la basilique, le premier Oratoire de Noël écrit par un compositeur jordanien, Tomeh Jbara, qui dirigera le chœur et l’orchestre de la fontaine de l’Amour dans l’exécution de ce travail remarquable.

D’autres activités culturelles sont caractérisées par deux séminaires: mardi 18 octobre, le monastère franciscain du Mont Nebo en collaboration avec l’Ambassade d’Italie présente un séminaire archéologique eau précieuse, à l’Université d’Amman. Dans l’après-midi, le père Eugenio Alliata, professeur d’archéologie au Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem, présentera à la communauté scientifique le nouveau Mémorial de Moïse et les dernières découvertes.

Le 15 décembre (date à confirmer) un séminaire consacré à la figure de Moïse et à l’histoire du mont Nebo, organisé conjointement par l’Institut royal pour le dialogue interreligieux, l’Ambassade d’Italie à Amman et le monastère franciscain du Mont Nebo, sera présenté.

Dans le programme des célébrations, sont également inclus des sessions de formation dédiées en premier lieu aux guides touristiques (atelier le 17 octobre présenté par P. Eugenio Alliata, par l’architecte Osama Hamdan, aussi directeur des travaux définitifs de la réouverture du Mémorial, et par le mosaïste Franco Sciorilli) mais aussi aux écoles qui peuvent s’inscrire pour une visite guidée au cours du mois de novembre. De plus, des visites guidées en anglais et en arabe, programmées les 17 et 18 octobre, sont ouvertes à tous.

Suite aux récentes découvertes, le père Eugenio Alliata a mis à jour l’histoire du mont Nebo et du Mémorial, retraçant les anciens témoignages et illustrant le travail des archéologues franciscains (Saller, Bagatti, Corbo, Piccirillo, Alliata, Pappalardo) sur le projet en cours. Tout en prévoyant de publier un guide complet à une date ultérieure, le père Alliata a écrit une brochure pour l’occasion. Brochure qui sera disponible les jours d’ouverture et publiée sur le site web du sanctuaire (www.montenebo.org) où l’on peut également consulter le programme détaillé des événements.

Le Mémorial de Moïse sur le mont Nebo est l’endroit d’où, selon la Bible (voir Deutéronome 34), Dieu a montré à Moïse la Terre Sainte et où le prophète, vénéré par les trois religions monothéistes est mort. Bien que, selon le même texte sacré, le lieu de sa sépulture est inconnue, la communauté des moines installée sur le mont Nebo continue de perpétuer la mémoire de Moïse dans ce lieu du 4ème au 9ème siècle. Pendant les années 1900, les archéologues de la Custodie de Terre Sainte, qui en 1932 avait acquis la propriété du lieu, ramènent à la lumière le monastère antique, la basilique et ses magnifiques mosaïques. Afin de couvrir et de préserver le site archéologique, et en même temps pour présenter les mosaïques des différentes périodes historiques, la revêtement d’origine des mosaïques, datant des années 1960 a été largement restauré et reconstruit, pour finalement être inauguré en octobre 2016.

Bureau de presse: Père Rifat Bader | +962 79 7551190 | abouna.org@gmail.com

Traduction en français du Patriarcat latin de Jérusalem. Pour lire le communiqué officiel en anglais, cliquer ici.

 

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X