JERUSALEM – Dimanche 19 juin 2016, dans la basilique de Gethsémani, S.B. Mgr Michel Sabbah, Patriarche latin émérite, a célébré une messe d’action de grâce pour la canonisation de Mère Maria Elisabetta Hesselblad, fondatrice de l’Ordre du Très Saint-Sauveur de Sainte Brigitte, canonisée à Rome le 5 juin dernier.

« Nous célébrons (…) une femme de Suède – a déclaré Mgr Michel Sabbah dans son allocution au début de la messe- donnée en modèle de vie chrétienne pour toutes les églises du monde, et pour chacun de nous, rassemblés ici aujourd’hui, pour rendre grâce à Dieu et implorer son intercession ». Née en 1870 dans une famille luthérienne suédoise, Mère Maria Elisabetta Hesselblad s’est convertie au catholicisme avant de restaurer l’Ordre de Sainte Brigitte, apportant une attention toute particulière à l’unité des chrétiens et au dialogue œcuménique. Elle est morte à Rome en 1957.

Mère Hesselblad a été canonisée par le Pape François le 5 juin dernier, en même temps que le Père Stanislas de Jésus Marie, prédicateur et mystique polonais du XVII ème siècle, et fondateur des Clercs mariaux de l’Immaculée Conception de la bienheureuse Vierge Marie. A cette occasion, le Pape avait rappelé « l’union des deux saints à la puissance de sa résurrection (qui) s’est manifestée en eux ».

Une vie entièrement dévolue à la volonté de Dieu

Le processus de canonisation a été initié par Saint Jean Paul II, après sa béatification en l’an 2000. En 2004, Mère Elisabetta Hesselblad était reconnue Juste parmi les Nations par le Yad Vashem à Jérusalem, pour avoir caché des juifs dans son couvent à Rome pendant la seconde guerre mondiale.

Dans son homélie, Mgr Michel Sabbah a retracé la vie de la Sainte, de son enfance dans une famille luthérienne suédoise jusqu’à sa conversion au catholicisme en 1902. La vie de Mère Maria Elisabetta Hesselblad a été entièrement confiée à la volonté de Dieu : « sa sainteté a été de s’abandonner totalement à la volonté de Dieu, de manière absolue, en dépit des apparences, et de la maladie. Elle écrivait au prêtre qui l’a baptisée : j’ai toujours voulu faire la volonté de Dieu. Elle a vécu sa vie en présence de Dieu, devant le Très Saint Sacrement, ou à l’écoute de sa voix et de ses paroles ».

Le Patriarche émérite a appelé les fidèles et la communauté des sœurs de Sainte Brigitte à suivre la vie exemplaire de Mère Maria Elisabetta Hesselblad : « Notre Terre Sainte a besoin de chrétiens qui écoutent la volonté de Dieu, qui savent le rencontrer à travers sa Parole, et dans le Très Saint Sacrement, pour savoir qui nous sommes, et quelle est notre mission sur cette terre (…) Demandons à Sainte Maria Elisabetta Hesselblad de bénir ses enfants parmi nous, les religieuses de Sainte Brigitte. Demandons-lui de nous enseigner nous aussi comment vivre, comme elle, à l’écoute de la voix de Dieu, et en sa présence permanente pour créer l’unité en nous-mêmes, afin de pouvoir vivre avec Dieu lui-même avec tous les fils et filles de Dieu ».

La messe a été célébrée en présence de la communauté des sœurs du Saint Sauveur de Jérusalem. Le Consul général de Suède à Jérusalem, Mme Ann Sofie Nelsson a assisté à la célébration, ainsi que l’Ambassadeur des Philipines, M. Neal Imperial, Mme Pamela Durian-Bailon, Consul général des Philippines et Mme Rosa Stella de Fazio, expert pour les Droits de l’Homme au consulat d’Italie et représentante du Consul. Les différentes communautés religieuses de la ville étaient également présentes avec les fidèles pour partager la joie des sœurs brigittines. Une messe d’action de grâce sera célébrée dans l’église Sainte Catherine à Bethléem le 3 juillet prochain.

Thomas Charrière
Photos : ©LPJ / Thomas Charrière

DSC_0834.jpgDSC_0840.jpgDSC_0844.jpgDSC_0925.jpgDSC_0943.jpgDSC_0978.jpgDSC_0983.jpgDSC_0999.jpgDSC_1001.jpgDSC_1043.jpgDSC_0027.jpgDSC_0054.jpgDSC_0086.jpgDSC_0095.jpgDSC_0105.jpg
image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X