JORDANIE – Ce week-end, une église à Zarqa en Jordanie a été vandalisée : une statue de la Vierge Marie a été jetée à terre. Un acte anti-chrétien qui n’est pas totalement isolé mais qui n’ébranle pas la coexistence religieuse du Royaume Hachémite.

Les responsables de la sécurité présument que l’acte qui a  été commis à Zarqa est probablement le fait de jeunes de moins de 25 ans : « Nous ne pouvons pas appeler cela une attaque… ils ont poussé la statue et l’ont cassée, mais une enquête est en cours ».

La Jordanie est fière de sa tolérance religieuse et les attaques ou actes de vandalisme contre les églises sont rares. On ne peut nier cependant que des incidents de discours haineux  notamment contre les chrétiens ont été proférés sur les médias sociaux l’année dernière.

« Ceux qui ont commis cet acte ne semblent pas avoir de motif criminel, ni vouloir terroriser les gens puisque l’église était vide :  les fidèles ne viennent pas tous les jours dans cette église, sauf pour les enterrements », a déclaré le père Rifaat Bader, responsable du Centre d’études et de médias en Jordanie. « Mais c’est la première fois qu’ils entrent dans une église comme celle-ci et ciblent les symboles religieux. Ce qui s’est passé est désolant mais nous devons regarder vers l’avenir et de tels actes ne peuvent pas saper l’unité nationale dont nous sommes fiers ».

Source : thenational.ae

image_print
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X