Zarka

itItaliano enEnglish

ZARKA – Le Centre Notre Dame de la Paix, qui délivre, grâce au Patriarcat latin, des soins gratuits à destinations des personnes handicapés en Jordanie a signé un nouveau partenariat avec Handicap International pour fournir des prothèses et des attelles à Zarka, Irbid, Russeifa et Ramtha. Reportage à Zarka pour une première journée de soins.  

Plus de 50 patients servis à Zarka

Au cœur du camp palestinien de Zarka, dans le vieux souk, entre les multiples étalages de tissus, le Centre de Réhabilitation de Zarka (CBC) est à peine visible. Pourtant, ce lieu est un oasis dans une société où le handicap est encore largement caché et pourtant très présent : 13 % de la population jordanienne est concernée par le handicap et ce chiffre s’élève à 20% lorsqu’on isole les réfugiés syriens du pays, pour beaucoup mutilés par la guerre. Bien que le CBC soit épaulé par des organisations de renom, il lui manquait un partenaire de taille pouvant fournir des prothèses et des attelles aux personnes handicapés de Zarka. L’ONG Handicap International qui manage plusieurs programmes de soins au sein du CBC a donc sollicité les compétences du Centre Notre Dame de la Paix qui possède une unité de fabrication de prothèses inferieurs et d’attelles : plus 50 patients pourront ainsi être équipés. Les profils sont multiples à l’image de la mosaïque culturelle qui caractérise la Jordanie : beaucoup de palestiniens habitants le camp mais aussi des citoyens jordaniens ou encore des refugiés syriens ayant fui le conflit. « La majorité des patients n’osent pas venir par eux-mêmes souvent par honte. C’est pourquoi nous avons des volontaires qui habitent le camp et qui connaissent très bien l’environnement dont la mission est de nous informer des personnes dans le besoin.» explique Hamza, coordinateur pour Handicap International.

Une première journée de soins pour l’équipe d’Our Lady Of Peace Center  

Aujourd’hui, les prothésistes d’Our Lady of Peace Center doivent examiner neuf patients. La fabrication d’une prothèse ou d’une attelle suppose une excellence technique mais aussi un temps d’écoute que Sajida, chef du service, met un point d’honneur à respecter. Pour être équipé, le patient doit être prêt aussi physiquement que psychologiquement. Le petit Nehad, quatre ans, est atteint d’une maladie congénitale appelée « spina bifida » qui entraine petit à petit la paralysie de ses membres inférieurs. L’équipe d’Our Lady Of Peace Center va lui fabriquer deux belles attelles afin de freiner cette paralysie. Malgré la foule de visages penchés au-dessus de son petit corps pour prendre ses mesures, celui-ci affiche un immense sourire, nullement effrayé par l’appareil photo. Cette journée est aussi une belle opportunité d’apprentissage pour Hussam, Khalid et Wissam jeune réfugiés syriens qui suivent depuis maintenant huit mois une formation de prothésistes au Centre Notre Dame de la Paix, un solide bagage technique qu’ils pourront mettre à profit très bientôt, peut-être en Syrie. Cette matinée de « moulage » est une première étape avant les prochaines séances qui permettront aux patients d’essayer leurs prothèses. L’équipe repart fatiguée mais heureuse de cette journée et consciente de la richesse de son apport technique ici.

Conçu pour pallier au manque criant de soins de certaines zones  en Jordanie, ce partenariat avec Handicap International est voué à se multiplier dans plusieurs villes : à Russeifa, Irbid, Ramtha, ces deux dernières villes étant tout particulièrement marquées par l’immigration syrienne.

Claire Guigou

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar
Designed and Powered by YH Design Studios - www.yh-designstudios.com © 2017 All Rights Reserved
X